D'après Horace, de Pierre Corneille

Avec : Jules Tricard, Emeline Blanc, Clara Vidal, Marion Rozé, Nathan Le Pommelet, Sarah Frassanito, Félix Rudel, Didier Taudière,

Régis Cayrol (Magistrat), Virginie Bertrand (avocate), Tamaris Fürstenheim (Elève Avocate).

Vidéo : Marie  Reverdy, Fabio Coelho et Nicolas Crespo

Son : Marie Reverdy

Lumières : Emmanuel Gaudillière et Nicolas Crespo

Conception et réalisation : Marie Reverdy

Assistant à la mise en scène : Cyprien Deve

Nihil Futurum est soutenu par le Théâtre Jacques Coeur - Montpellier/Lattes, par le Théâtre Jean Vilar - Montpellier et par le Théâtre La Vignette dans le cadre du Festival Novo (ENSAM - DPEA Scénographie, Faculté de Droit UM, Master Création UPV-MTP3)

HORACE....png

A partir de la tragédie Horace de Pierre Corneille, dont le cinquième acte est entièrement dédié au procès d'Horace, nous nous proposons de travailler aux liens qui existent entre Théâtre et Justice. En effet, la racine grecque Krinein (séparer, choisir), est à l'origine de deux termes, ou plutôt deux figures, composant le cœur de notre projet. Car Kritein nous offre Kritês (le juge) et Hupokritês (le comédien). Les questions "Comment juger Horace ?" ou "Comment le jouer ?" finalement, reposent sur la même démarche cognitive, celle que la philosophie nomme "interprétation".

Régis Cayrol, Président de la cour d’Assises de la cour d’Appel de Montpellier, présidera le procès d'Horace tel qu'il se tiendrait aujourd'hui avec les mêmes chefs d'inculpation.

De l'alexandrin classique au dilemme cornélien, nous parlerons de notre soif de justice, de nos barrières morales, du regard que nous portons aux victimes et du redoutable instant où nous croyons nous reconnaître dans le coupable que nous accusons...